Biographie de Marjorie Réaud, notre chef chocolatière

Marjorie est née à Saintes en 1987. Elle a grandi dans cette jolie ville au sein d'une famille d'artisan : ses parents tous deux artisans dans l’automobile, son père carrossier, sa mère et grands parents maternelles sellier automobile, et ses grand parents paternels boucher.

C'est ainsi qu'elle développe un talent pour le travail manuel. Tous les mercredis, Marjorie trouve à s'occuper avec des activités en tout genre : bricolage, pâtisserie, pâte à sel, dessin ...

C'est très tôt à l'âge de 7 ans qu'elle trouve sa vocation. Lors de la visite d'une reconstitution du village d'autrefois en Dordogne, Marjorie tombe amoureuse du pain et sa fabrication. "J'ai passé l'après-midi entier à regarder le pain cuire et sortir du four. J'étais captivé pas ce processus, et complément enivré par l'odeur du pain qui cuit." De ce jour, elle a toujours voulu être boulangère. Au fil des années, sa vocation s'est affinée jusqu'à la pâtisserie, jugée plus féminine et offrant plus d'opportunité, comme chocolatier.

C'est lors du stage de 3ème en entreprise, à la Pâtisserie Mabillot à Matha. "Le patron m'avait dit, si tu travailles bien toute la semaine, vendredi on fera du chocolat. C'est là que je suis devenue passionner par le chocolat" Et de s'engager dans cette voie.

A 15 ans, elle est entrée au lycée professionnel à Loudun pour un BEP/CAP Pâtisserie. La famille servant de cobaye le week-end, elle est diplômée. Pour poursuivre sur un apprentissage en alternance en CAP Chocolatier Confiseur à Bayonne, chez la célèbre maison Mandion. Elle s'amuse souvent à raconter que c'est la même année que la pâtisserie a obtenu le titre de Relais Dessert (qui est l'équivalent des Relais Châteaux). La recette du chef avait été publiée dans le Journal du Pâtissier. C'était une recette absolument divine et spectaculaire. Le gâteau était décoré d'une sphère de chocolat fine, fourrée de caramel semi-liquide à la passion, quand on coupait le gâteau et la sphère, le caramel se répandait sur le gâteau. "J'aime me souvenirs que c'est moi qui les faisaient ... et celles du concours également, mais ne le dites à personne =)" C'est a cette période qu'elle développa cette rigueur et le goût du Beau et Bon. 

Elle obtient son CAP sans difficulté, et s’oriente aussitôt vers BTM Chocolatier confiseur en alternance, toujours à Bayonne. Cette fois, dans la petite mais très formatrice pâtisserie Teulier. Elle est seule à fabriquer et gérer la partie chocolaterie. Son patron est formidable et bon pédagogue, ce qui lui permettra de prendre confiance. Et de la propulser vers une réussite à son examen. Le thème de son mémoire, présenté au jury de l'examen, était "Créer une chocolaterie à Saintes".

Titulaire du Brevet Technique du Métier de Chocolatier, à l'age de 20 ans, elle postule au poste de chef chocolatier. C'est à Nancy, en suivant son mari, qu'elle trouve son 1er poste dans la chic boutique Pâtisserie Chocolaterie Chez Stef.

De retour dans sa ville natale, en 2010 elle décide de créer sa chocolaterie et réaliser son rêve.

Historique de la Chocolat'hier

2010 : Création de la chocolaterie, Vente sur les marchés

2011 : Création de la boutique en ligne, Début des ateliers chocolats, Partenariat avec l'Abbaye aux Dames pour la création du chocolat "Abbaye"

2013 : Création de la boutique av Jules Dufaure

2014 : Création de la spécialité la Cagouille Saintongeaise, Récompensée Saveur d'Or au concours des saveurs régionales 2014

2015 : Commande de la mairie lors les voeux du Maire de Saintes, 1500 Ballotins pour remercier les agents municipaux

2016 : Création de la Ganipote de Saintonge, Reportage télévisé Fr3

2017 : Partenariat avec la maison Merlet pour les Guinettes, voeux de fin d'année

2018 : Création du chocolat en l'honneur de l'Arc de Germanicus